Apprendre des autres… partage au quotidien

Des mots pour le dire…

2011 s’envole …

Classé dans : Non classé — 28 décembre, 2011 @ 3:21

2011 s’envole et avec elle un peu de nos rêves non accomplit dans mon cas, de nos réalisations, de nos humeurs, nos peurs, nos joies, nos peines, nos hésitations trop nombreuses.  En 2012,  je veux accomplir quelque chose d’important et de grand.  Changer de demeure, bouger mon bureau – faire tout ce que j’ai remis à plus tard parce-que je me dis que j’attends le prince charmant… Depuis ma séparation je vogue sur les eaux de ma vie un peu comme un petit bouchon de liège qui se laisse flotter et ne coule jamais.  Mais vient un temps ou la nostalgie des temps passé doit être remplacée par l’action et le regard complet vers l’avant.  Plus de regard derrière, plus de peine – après 5 ans c’est assez.  ¨

Quand tu as été trompé par une personne en qui tu avais une totale confiance et bien tu dois prendre le temps de te réapprivoiser parce-que c’est difficile de croire que la personne que tu pensais connaître le plus au monde n’est autre qu’un étranger.  Enfin, nous pouvons être certains de nous-même c’est sans doute la seule chose sur laquelle nous avons un réel contrôle.  Pour le reste, il faut piger le numéro gagnant à la loto de la vie.  Il y a de la chance oui, mais pour trouver la bonne personne il faut aussi avoir de la patience et ne pas prendre le ou la premier(e) venu(e).

Les choses arrivent pour une raison.  Good, maintenant 2012 est l’année de l’action.

À vos marques, partez ! 2011 s'envole ... dans Non classé 2011-300x300

 

Une mère

Classé dans : Non classé — 8 mai, 2011 @ 8:11

Être mère

En ce jour qui souligne la fête des mères – je réalise qu’être une bonne mère est un choix.  Toutes les mères ne sont pas exceptionnelles mais quand elles choississent de faire l’impossible pour l’être je crois qu’elles méritent d’avoir une journée juste pour elles.  Mais qu’est-ce qu’une bonne mère ?  Voir au bien-être de son enfant, l’entourer d’affection, guider ses pas afin qu’il puisse être un adulte équilibré.  Pour certains enfants il faudra mettre les bouchées doubles car ils auront des âmes errantes ou en quête de sens… combien de nos enfants souffrent d’anxiété, de déficit de l’attention … des maux de l’âme.  Comme mère, l’essentiel est de faire de son mieux.  Les mères n’ont pas à porter tous les fardeaux mais elles se doivent d’être là,  présente et à l’écoute - rassurante – toujours disponible et sur appel évitant d’être couveuse … mais une seule recette est magique et fonctionne pour toutes les mères :  Aimer.

Aimer et transmettre le maximum de savoir – protéger sans priver nos enfants de leçons de vie – Être un phare dans les tempêtes en laissant nos propres tempêtes intérieures et nos questionnements en veilleuse pour que nos enfants soient certains que nous serons toujours là pour eux.  Toujours.

Avec amour …  

 

La gestion du changement

Classé dans : Non classé — 4 mai, 2011 @ 3:44

fleurjaune.jpg

Un terme fortement employé de nos jours dans l’univers des technologie de l’information et en ressources humaines mais pouvons-nous également parler de gestion du changement dans notre univers émotionnel et personnel ?  La réponse est définitivement : Oui.

Changer, implique une refonte partielle ou presque totale de nos valeurs fondamentales.  Celles-ci reposent bien sûr sur notre enfance, notre éducation mais sur les chocs émotionnels que la vie nous impose. Gérer le changement qui s’opère en nous … est parfois difficile, il y a des résistances –  c’est pourquoi les psychologues font beaucoup d’argent en 2011.  Mais que dire de ces changements subtils, de ceux qui nous surprennent nous-même et font de nous des êtres meilleurs ?  Ces changements de cap qui, suite à une grande peine, une grande souffrance, la perte d’un être cher, une maladie ou une séparation … ce type de changement radical mais salvateur après coup ?  Je crois que tout ce qui arrive à une raison et je sais que la souffrance n’est pas vaine si nous pouvons grandir et sortir de ce  ¨c’est la fin pour moi, je ne passerai jamais au travers¨.   Revivre, croire de nouveau en nous et réaliser a quel point nous sommes forts et formidables.  Peut-être que j’ai été chanceuse.  Le changement s’est opéré positivement en moi … d’autres n’auront peut-être pas cette chance.   Moi, je l’ai eu et je remercie le ciel car la vie est belle et il faut être fou pour la gaspiller.  La vie est un cadeau.  Alors, je gère efficacement le changement … mais pour ceux d’entre-vous qui avez des difficultés, trouvez de l’aide, n’hésitez pas - faites-vous le cadeau de vous aimer.

 

 

 

Mes amies lumières

Classé dans : Non classé — 31 juillet, 2009 @ 11:54

Parlons de lumière…. pour voir plus clair, ça aide. Certaines personnes ayant frôlées la mort de très près vous parlerons également d’une lumière, d’un tunnel… d’ombres et de sensations de traverser dans une autre dimension. Après tout, j’aime bien penser moi, qu’il y a une vie avant la vie, après la mort et … pourquoi pas que nous sommes des parcelles divines formant un grand cercle d’amour ? Ah ! je vous vois rigoler… rassurez-vous, je ne suis pas entrée dans une secte de bip-bip ésotérique… mais j’ai fais quelques lectures dernièrement et j’ai réalisé que j’ai la chance d’avoir ma grande amie, Gâteau une amitié de plus de 30 ans … mon amie Line, une amitié de plus 25 ans, mon amie Chantale, une amitié de plus de 20 ans, mon amie Marie-Christinne, une amitié de plus de 15 ans et … la dernière mais non la moindre, car elle est coach de vie, Fouzia, ma déesse du désert. Elles sont, mes allumettes. Ce sont des êtres de lumières. Curieusement quand je me gratte la tête pour me poser des questions sur mon existence, la raison que j’y suis, le pourquoi des choses… l’une d’elles arrive… comme par magie juste à la minute près pour me donner une réponse sans le savoir… et là, je vois ça comme un signe. Et parfois, je ne vois pas sur le coup parce-que je suis comme tout le monde, pas toujours allumée !

Oui, nous sommes réellement autre chose que chair, os et course à la montre… Nous sommes je le crois des parcelles divines d’un divin qui n’a rien à voir avec l’église et les religions. Un divin simplement amour. Un amour universel qui regroupe tous les êtres vivants. Je crois que les religions sont de l’hommerie et rien d’autre. Et je crois en l’amour… même si la foudre m’a frappé en 2007 et que je suis tombée en pleine face sur le béton ! Je me souviens du livre : La prophétie des Andes… l’énergie qui se dégage de chacun de nous, le contrôle … les peurs, les couleurs reliées aux énergies qui fussent, le lâcher prise et je reviens à la source en me demandant pourquoi j’oubli toujours ce que je sais. Et je vous invite à faire de même… parce-que l’essentiel est invisible aux yeux… ont ne voit bien qu’avec le coeur…

Je vous aime les copinetttes , merci d’être dans ma vie !

Mes amies lumières  dans Non classé 18475_276188340694_591925694_4509671_5775936_n

Petite boule …

Classé dans : Non classé — 14 mai, 2009 @ 12:28

bibittebleufluoavril2009.jpg

Il y a des moments dans la vie… ou il faut prendre un temps d’arrêt, se mettre en petite boule pour se protéger contre trop de souffrance ou pour faire le vide intérieurement.  Une pause même courte permets de retrouver l’équilibre et de faire le point.  Une fois que nous avons une meilleure idée de ce que nous sommes, il est plus facile de déterminer notre destination et de faire des choix.  L’énergie revient pour se remettre sur pieds et la décision de miser une fois plus sur nous-même est claire.  J’ai photographié cet incecte alors que je lui avais fais peur en marchant près de lui… je l’ai vu se mettre en petite boule pour se protéger et je me suis dis que la nature n’est pas différente de nous.  Elle a des réflexes de protection naturels et instantannés.  Je suis demeurée près d’elle en espérant qu’elle n’était pas morte de peur… j’ai attendu caméra en main…qu’elle déploit ses petites pattes à nouveau … puis,  juste au moment de perdre espoir (après 5 minutes), juste au moment ou je changais de position… elle est partie comme une flèche et je n’ai plus été en mesure de la retrouver.  La voici donc … capturée sur le vif dans son manteau bleu fluo qui brillait au soleil pour votre regard … et pour votre réflexion.  Si quelqun sait le nom de cet insecte, j’aimerais bien le savoir.  (la photo a été prise au Québec dans un sous-bois et près d’une petite chute d’eau de source.

Bise à vous tous … j’ai hâte de recevoir davantage de commentaires de votre part… et j’ai hâte de vous découvrir par ce commentaire, j’irai visité votre blog c’est promis !

Mon fils…

Classé dans : Non classé — 29 juin, 2007 @ 8:57

reexposureofp6100092.jpg

Mon fils que j’adore… un écrivain original, un être sensible, différent, authentique.  Je suis très fière de lui et je sais qu’il ira loin.  Il quitte le foyer familial le 7 juillet pour habiter avec sa copine qu’il a rencontré sur l’internet.  Une jolie française du nom de Tania.  Elle arrive au Québec en août pour s’installer avec mon fils et débuter ses études universitaires en communication.  Alex lui, fait des études en lithérature.  Les départs sont toujours déchirants mais il sont nécessaires pour favoriser les expériences personnelles.  Un oiseau ne pourrait voler seul s’il n’était pas poussé en bas du nid.  En fait il ne faut pas le voir comme un départ mais bien comme un début, une ère nouvelle …  Je me souviens quand j’ai quitté la maison pour vivre ma vie comme je le voulais.  J’étais heureuse, libre comme l’air.   J’ai toujours été en quête de liberté.  Je dis à mon fils qu’il faut travailler, gagner de l’argent car l’argent apporte la liberté de choisir.  L’argent est une énergie.  Je crois en l’abondance dans un esprit positif.  Je suis chanceuse d’avoir un fils aussi génial, cultivé, imaginatif.  Alex peut m’apprendre plein de choses sur différents sujets qui m’échappent complètement.   J’aime m’assoir sur son lit pour jaser de tout et de rien.  Il me chasse la plupart du temps… mais je sais bien qu’il m’aime malgré tout.  Jeune, j’ai élevé Alex seule, une monoparentale à gogo.  Je me suis bien débrouillée, avec des efforts ont arrive à tout.   Le temps passe tellement vite… j’ai 45 ans, mon fils 21 ans… mon chum 54.  Ouf… je serai sans doute grand-mère d’ici quelques années.  Hum… prenez votre temps les jeunes !  Je n’ai pas si hâte que ça…   Je t’aime ma grenouille verte XX

 

 

Croyez-vous aux anges gardiens ?

Classé dans : Non classé — 26 juin, 2007 @ 6:18

lesangessontparmisnous.jpg

Je viens de terminer le livre ¨Le destin des anges¨de Bernard Werber et je suis impregnée de la dynamique des anges.  Jeune, ma mère me disait qu’un ange gardien demeure près de nous, il nous protège contre des accidents quand notre heure n’est pas encore venue.  Il nous chuchotte des mots à l’oreille pour l’intuition.  J’aimerais bien croire aux anges-gardiens.  Il me semble que si le paradis existe, Dieu, St-Pierre, les arcs-anges et les anges-gardiens ce serait formidable!  Gabriel est le plus populaire d’entre-eux.  Il doit bien y avoir un fond de vérité dans toutes ses histoires.  Werber pour écrire son livre s’est appuyé sur de vraies histoires, des faits historique et autres… la réincarnation comprise.  En fait, une fois passé la lumière, le tunnel des âmes (car certaines âmes ne sont pas prêtes à laisser les leurs derrière et prennent plus de temps à passer le tunnel, elles regardent en arrière… s’accrochent.  Donc, une fois passé le tunnel, arrivé devant St-Pierre et le jugement… nous devons avoir atteint un certain degré de perfection pour passer à autre chose.  Une fois ce degré atteint nous avons deux choix : Devenir ange-gardien pour (3) âmes afin de les aider à évoluer ou revenir sur terre à titre de grand-maître.  À titre d’ange-gardien, la prochaine étape (soit de devenir professeur d’anges-gardiens ou arcs-anges) conciste à faire évoluer (3) âmes.  Impossible de passer à la prochaine étape si le compte de (3) évolutions n’y ai pas.  Certains anges-gardiens prennent beaucoup plus de temps que les autres car ils ne sont pas assez sérieux et ne prennent pas leur rôle à coeur.  D’autres anges chevronnés y arrivent rapidement (en 200 ans) et ils peuvent ensuite accéder à un autre palier d’évolution.    Après les profs, les arcs-anges, il y a les ¨7¨.  Ce sont de petits Dieux.  Parcelle de Dieu finalement… mais après il n’y a plus de trace… plus de renseignement.  J’espère que nous ne revenons pas à l’étape de plante, d’insecte et que le cycle ne recommence pas sans fin… Intéressant non ?  Et si c’étais vrai ?  Croyez-vous aux anges ?  À la réincarnation ?  Avez-vous des histoires à raconter ?

À deux… c’est mieux

Classé dans : Non classé — 22 juin, 2007 @ 6:18

mousse.jpg

J’ai une copine qui se sépare après 18 ans de mariage.  Il a 54 ans, elle en a 40.  Sale coup pour une femme, sale coup pour un homme … la séparation.  Elle me disait hier soir au restaurant, qu’elle s’était oubliée avec les années…  elle agissait, pensait et réagissait en fonction de ses goûts à lui.  Ses préférences, ses cigares, ses voyages à Cuba.  Elle voulait voir l’Europe, l’Italie… il voulait acheter des cigares à bas prix à Cuba.  2 ou 3 fois par année à Cuba, elle qui déteste le soleil car elle a la peau si blanche.  Il lui a dit qu’elle viellissait mal, qu’elle ne s’entraînait pas et que le galbe de ses jambes n’était plus se qu’il était… son ventre n’était plus plat.  Elle pèse 108 livres mouillée !!!!    Elle,  elle ne lui a jamais dit qu’elle ne ressentait rien en faisant l’amour car il était mi-figue, mi-raisin.  Un baiseur ordinaire.  Non, elle l’aimait.   J’écoutais son histoire et je me disais que le diction ¨À deux c’est mieux¨ n’est pas toujours vrai.  Combien de femmes  s’éclipsent pour leurs hommes… ses goûts, ses rêves, ses préfèrences, ses passions… passent avant les leurs et un beau matin ! Hey, la vielle pantouffle,  je pense que j’aimerais essayer une nouvelle marchandise… Je ne veux même pas faire d’effort, même pas en discuter – mon idée est faite.  Vlan ! Hum… depuis sa séparation, ma copine a cesser de fumer, elle a choisi une nouvelle teinte pour ses cheveux, de nouvelles lunettes (elle pense au laser), elle s’inscrit au gym histoire de sortir le méchant comme elle dit.  Elle pense à elle !  100% pure comme le boeuf de chez Harveys.   C’est une femme d’affaires chevronnée, elle a de la pression au boulot et dans le temps,  elle arrivait malgré tout de bonne heure à la maison pour faire son souper tenant compte de ses goûts les plus sophistiqués et les plus dispendieux – elle payait tout.   Maintenant, elle s’est acheté une Volvo et un nouveau condo!  Dans l’attente que son condo soit prêt,  elle vit toujours sous le même toit et couche dans la chambre de sa fille.  Il lui a même dit : Si je veux te reprendre, je saurai quoi te dire!… Elle me disait hier ¨Il pourra courir… j’ai le goût de vivre autre chose à mon tour. 

Oui à deux c’est mieux… J’ai bien dis à deux.  Pas un qui pense à un pour deux.  Si deux êtres partagent leurs vies communes, je pense qu’il est essentiel que l’homme pense à la femme, la femme à l’homme et ainsi le partage est équitable. Je sais … vous vivez sans doute des choses vous aussi… partagez vos pensées, vos expériences avec nous dans l’anonymat de ce blog.  N’ayez pas peur des mots. 

Moi, j’aime mon chum profondemment mais je pense que je dois aussi me faire vigilence pour penser à moi… un peu plus. 

Bise à vous tous, merci de me lire, merci de partager.

La persévérance … ou le lâcher prise ?

Classé dans : Non classé — 14 juin, 2007 @ 7:20

bouhda2.jpg

Et bien… à force de fouiller un peu partout sur le site du forum… j’ai finalement résolue (seule) mon problème d’insertion d’images comme vous pouvez le constater.  Ensuite, une belle surprise car déjà, une charmante personne Elfe noir m’informait de la solution… (voir plus bas).  Merci Elfe… j’ai tenté de te laisser un commentaire sur ton site mais les commentaires sont désactivés il me semble… J’espère que tu reviendras me lire.

Donc, comme thème d’inspiration je choisi la persévérence.  Au moment ou vous croyez que plus rien n’est possible.  BINGO! la solution apparaît.  Être zen, réfléchir, longtemps, persévérer c’est la clé de bien des solutions.  Le lâcher prise également car dans le lâcher prise il y a l’ouverture.  Une fois que le canal est ouvert, une idée, une pensée vous amenant à la méditation… et voilà que la solution vous vient au petit matin à votre réveil.  Je suis certaine que vous avez déjà vécu ceci en cherchant un truc que vous aviez perdu pendant des heures et une fois que vous vous dites ¨Merde, j’abandonne¨… une idée de génie vous vient et vous retrouvez l’objet égaré.  La preuve que l’énergie une fois libre revient vers nous pour nous guider.  Il faut persévérer dans la vie mais si c’est trop difficile c’est sans doute que la solution est dans le lâcher prise…   Parlez-moi de vos expériences…

Merci de venir me lire, vos commentaires me sont précieux – un baume sur mon coeur.

Bise amicale XX

Ralentir…

Classé dans : Non classé — 23 mai, 2007 @ 7:16

histoiredescarcots.jpg

Est-ce possible de ralentir dans le tourbillon de la vie, dans la pression du quotidien et la course à la montre ?  Payer ses factures, sa voiture et l’essence qui grimpe en flèche.  Faire des économies (pas de bouts de chandelles) mais de véritables économies pour avoir ce petit magot qui nous permettra un jour de ralentir… 

La vie simplifiée me semble un choix juste et zen mais je dois payer les études de mon fils, acheter des fleurs pour les boites à fleurs, m’acheter de jolis vêtements pour l’été, voir à l’entretien de la pelouse, voir à l’entretien de mon petit corps de 45 ans, acheter des crèmes hydratantes,  marcher pour garder la forme… marcher ou ralentir ? Qu’est-ce que je raconte ? Je ne peux pas marcher au ralentis cela ne donnera pas de résultats !  Je dois donc courir ? Marcher vite ? La course me rattrape même en mots je suis incapable de ralentir. 

Si je ralentis j’ai l’impression que je vais devenir comme un vieux moteur qui s’encrasse à la vitesse de la lumière.  Je regarde mon visage dans la glace… pas si mal pour mes 45 ans… mais j’avoue que je pense parfois à la chirurgie… pas maintenant …  peut-être à 55.  Liberté 55 ou chirurgie 55 ?  Impossible de ralentir finalement car c’est dispendieux le bistouris.

Et vous… est-ce que vous réussissez à ralentir ?  Hum… des escargots à l’ail ça vous le dit ? 

123
 

openblog |
Les créations de Neji Hyuug... |
les sapeurs pompiers du loiret |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | apprendre à écrire l'arabe
| Nouvelle Génération
| Malegria