Apprendre des autres… partage au quotidien

Des mots pour le dire…

Des yeux pour voir…

Classé dans : Non classé — 16 mai, 2007 @ 6:45

moucheauxgrandsyeux.jpg

Si vos yeux étaient aussi grands que ceux d’une mouche, il vous serait possible de voir la vie avec un regard nouveau ?  Le regard sur les autres serait’il différent ?  Je me pose parfois la question du pourquoi et du comment certaines personnes peuvent être attachées aux choses matérielles en faisant abstraction totale du reste.  La découverte des gens et le partage est tellement important pour moi que c’est un peu la raison de l’existence même de mon blog.  Je partage en arrière scène parfois des courriels avec certaines personnes qui me disent qu’un article que j’ai écris les a touché, je partage en toute simplicité sur différents sujets.  Certaines personnes me disent qu’elles souffrent en silence de malaises ou de symptômes allant de la crise de panique à l’anorexie ou à un mal être intérieur.  Oui, la perfection n’est pas de ce monde c’est vrai.  Nous pouvons malgré tout travailler sur nous-même et notre perception. 

Le fruit de vos pensées va définitivement avoir un impact sur ce que vous projetez comme image.  Pour ma part, je travaille constamment sur moi-même afin de m’améliorer, ce sera la quête d’une vie.  L’important est dans l’oeil de celui ou celle qui regarde.  Le regard que l’on tourne vers soi est souvent trop critique.  Soyez indulgent(e) à votre égard, voyez vos forces, vos valeurs et reconnaissez votre différence.  Si les gens vous regardent avec des jugements et que vous vous sentez diminué et bien dites-vous que plus souvent qu’autrement ils sont eux-mêmes en auto-destruction par leurs propres shémas de pensées négatives.  Le regard qui compte est celui que vous portez envers vous-même.  Vous êtes ce que vous pensez.

J’y crois voyez-vous !  et la mouche dit : ¨J’ai de grands yeux mais je ne vois rien car ont ne voit bien qu’avec le coeur¨… 

Voir au delà des apparences…

Classé dans : Non classé — 11 mai, 2007 @ 3:41

lapartiecache.jpg

Cette photo me donne des frissons.  En fait, elle me fait réfléchir sur ce qui est visible et invisible aux yeux.  Nous sommes des êtres d’émotions et d’apparence.  Nous dirons ce que nous voudrons, nous ne pouvons faire semblant que le look ne compte pas et que l’essentiel est relié à nos valeurs, notre âme, notre être intérieur.  Oui, c’est zen… mais ne me dites pas que vous ne surveillez pas votre poids, votre apparence, votre coupe de cheveux, les rides sur vos yeux ! 

Qu’est-ce qui vous frappe dans cette image ?  Moi, c’est que la partie sous l’eau, celle un peu ténébreuse est énorme par rapport à celle à la surface de l’eau.  Le ciel est bleu, c’est une journée magnifique mais gare à celui qui ne voit pas au delà des apparences.  Gare à ceux et celles qui ne voient que la partie superficielle des gens ! 

Cela m’amène à parler de l’authenticité et d’équilibre.  Je crois à 45 ans qu’être authentique c’est s’affirmer sans restriction.  Mais que dis-je là ?  Qu’en pensez-vous ?

Blanc comme…

Classé dans : Non classé — 6 mai, 2007 @ 8:22

fotolia598346.jpg

Le blanc n’est pas une couleur il paraît… blanc comme les nuages, blanc comme neige, blanc comme le lait.  Se vêtir de blanc nous donne cette sensation extraordinaire de pureté, de légèreté.  C’est comme les dimanches des premières communions, je me souviens de ma petite robe blanche de soie, de dentelles et de rubans.  Je rêvais de princes et de princesses… et plus tard d’un prince qui m’emporterait sur son cheval blanc.  Aujourd’hui je sais que le blanc se souille malgré tout les soins prodigués et que même les blancs les plus purs jaunissent.  Triste constat.

Même les plumes de mon oreillers cachées dessous le cotton de ma taie ont sans doute changées de couleur…  Ce sont mes pensées, mes peurs, mes chagrins, mes nuits, mes rêves et mes soupirs qu’elles ont capté.  Sur cette photo, le duvet se fait roi.  Que voyez-vous donc ? Sentez-vous la douceur de sa texture ? Avez-vous le goût de vous laisser tomber dedans et vous fondre en totale symbiose avec elle ?  Attention aux illusions… c’est de la glace!  Ah! la rivalité des choses…  il y a toujours deux côtés à une médaille.  Le blanc comme la page blanche pour l’écrivain peut être inspirant mais comme  la toile blanche pour le peintre il peut aussi être angoissant.  

 Cela me fait penser à l’histoire de Blanche neige et son prince charmant… qui est venue la délivrer d’un sommeil profond sur son cheval blanc.   Je pensais que les princes existaient vraiment.  J’y ai cru longtemps…  

L’instant parfait…

Classé dans : Non classé — 2 mai, 2007 @ 5:28

perfecttimingbyheymilie.jpg

Cette photo fut prise par une jeune photographe de talent du nom d’Émilie.  Elle n’a que 15 ans et déjà elle se distingue par sa créativité et son sens du ¨parfait timing¨.  Elle a pris cette photo au cours de son voyage au Mexique.  J’ai donc décidé de l’inclure dans mon blog et de débuter un nouvel article inspiré par cette photo. Vous qui êtes amateurs de belles photos vous pouvez visiter Émilie à : heymilie.deviantart.com.

L’instant parfait… comment le reconnaître, comment le saisir.  Une seconde et il est parti.  Certains le caractérise comme un moment de grâce, d’autres vous diront que c’est le moment ou un ange vous a frôlé ou vous a pris dans ses bras.  Un moment magique est cet instant dans la journée ou soudainement nous réalisons que nous sommes bien, simplement.  Nous devenons l’espace de ce délicieux moment en symbiose avec l’univers.  Cela n’arrive pas souvent… vous souvenez-vous de la dernière fois que cela vous est arrivé ?  

Amitiés à tous(te)s mes ami(e)s blogeurs et blogeuses. 

Dans de beaux draps…

Classé dans : Non classé — 23 avril, 2007 @ 3:13

dansdebeauxdraps.jpg

Vous arrive t’il de vous questionner sur la raison de votre passage sur terre ? Vous vous demandez si vous ne perdez pas votre vie à penser aux choses que vous aimeriez faire, celles que vous ne prenez pas le temps de visualiser clairement.  Des rêves, des idées mais finalement vous vivottez et vous avez l’impression de faire du surplace. Vous travaillez et quand les minutes passent, les heures, les matinées, les après-midis… vous n’avez qu’une chose en tête, arriver chez vous, retirer vos habits de travailleurs et de travailleuses et vous glisser sous vos draps?  Quelle sensation merveilleuse que de se glisser sous de beaux draps fraîchement lavés! AH!!!!!!  Dormir, fuir… Nous sommes dans de beaux draps!  Sans doute que mon ange gardien est bien découragé de moi. 

Dans la vie, ma belle, il faut avancer.  Petits pas mais pas certains voilà l’essentiel! Si tu restes sur place, tu prendras racine et tu deviendra un arbre disait ma mère, tu foutteras rien !   Hum… et si j’étais un arbre, ce serait ¨cool¨, je dormirais l’hivers, je sentirais les rayons du soleil réchauffer ma sève et je me fleurirais de rose au primptemps!  Mais pourquoi ne pas me fleurir de rose au quotidien ?  Oui, mes amis c’est ce que vous devez faire, vous fleurir de rose, réalisez la chance que vous avez d’être en vie et même si vous vivottez et bien c’est déjà ça !  Si vous me lisez, c’est déjà fabuleux pour moi car de moi à vous nous cheminons…  Vos commentaires habillent de bleu, de vert et de pourpre mes mots et nos mots forment une chaîne célestre qui montent jusqu’au ciel pour frapper les anges et les arc-anges… de nos prières.  À la mort, j’espère que nous aurons les réponses à nos questions.  Dans l’attente, nous sommes dans de beaux draps ! 

L’essentiel est invisible aux yeux…

Classé dans : Notre existence — 15 avril, 2007 @ 2:00

1154653629f.jpg

Oui, l’essentiel est invisible aux yeux… ont ne voit bien qu’avec le coeur… c083.gif

Nous sommes bousculés par nos responsabilités, notre travail, nos ambitions prennent toutes la place, nous avons des enfants mais peu de temps pour eux.  Pour nous déculpabiliser nous achetons des jeux vidéos, des gadgets électroniques, nous sommes à la fine pointe de la technologie.  Sommes-nous à la fine des pointe dans l’essentiel ?  Et qu’est-ce qui est essentiel pour nous après tout ?  Au départ, je tente à penser que c’est aimer et être aimé.  Ensuite, je pense à la santé, au bonheur. 

Donc en première place, l’amour, en deuxième la santé et en dernier le bonheur!  Pour sentir l’amour, il faut prendre le temps… un peu comme le petit prince prends soin de sa rose.  Pour la santé, il faut prendre le temps de bien s’alimenter donc choisir de bons aliments, prendre le temps de faire des choix, réfléchir à ce que nous avalons.  En troisième, le bonheur… ma foi, là ça se complique un peu… le bonheur = quoi ?  eeeeeeeeeeee   Être heureux ?  Être bien dans sa peau ?  Être équilibré et en paix ?  Le bonheur pourrait être simple.  J’entends d’ici les gens me dire que c’est dans les petites choses qu’ils trouvent le bon heur.  Un  souper à la chandelle, un bain mousse, un bon livre, un souper entre amis.  En bref, du temps pour soi.  Donc, le bonheur réside dans la capacité de prendre du temps pour soi.  Faire ou ne rien faire.  Être ou ne pas être.  Finalement, le bonheur c’est le bonheur de choisir.  Avoir le choix, faire un choix et vivre avec.  Alors il est donc possible d’être heureux ?  J’aimerais beaucoup recevoir vos commentaires sur comment vous faites pour trouver le bonheur au quotidien… cela aidera la majorité d’entre-nous j’en suis certaine.  Merci d’avance de vous arrêter réellement pour réfléchir à ceci…

Melmoth Lamothe-Roy, notre chat !

Classé dans : Nos animaux ! — 13 avril, 2007 @ 4:16

photosdemelmoth001.jpg

Je vous présente mon chat: Melmoth Lamothe-Roy.

Rescapé de la SPCA.  Je vous raconte sa petite histoire:  Nous avions un autre chat : Sucha Le miauleux chronique.  Le pauvre n’est pas rentré un soir et le lendemain en désespoir de cause, j’ai distribué des photos de sa petite personne en poil portes à portes avec nos coordonnées téléphoniques.  Quelques minutes plus tard, un voisin nous informe que Sucha a été frappé par une voiture et qu’il était blessé.  La SPCA était venue le chercher le matin même.  N’en croyant pas nos oreilles, nous avons sauté dans la voiture Alex et moi et nous sommes allés valider les propos du voisin en personne.  Le malheureux Sucha qui avait passé 7 ans auprès de nous était déjà de l’histoire ancienne.  Nous n’avons même pas été en mesure de le récupérer. 

Du côté des chats errants, j’ai aperçu un chat roux aux yeux verts qui m’a regardé en se roulant un peu sur le côté !  Coup de foudre ou coup de tête ! C’est le chat que je veux !  Du côté des fonctionnaires de la SPCA pas question d’adopter ce chat qui est sans nul doute de la catégorie des chats de gouttières !  La dame m’explique qu’il est sans doute atteint de la grippe de chat, qu’il n’est pas opéré et qu’elle ne sait pas si il est propre !  Il est en liste pour la chambre à gaz demain !  ¨Ben voyons-donc, Madame, vous allez pas l’euthanasier quand vous avez un foyer qui veut l’adopter !  Je peux le soigner vous savez… une grippe de chat c’est pas si pire !  Aimeriez-vous être tué parce-que vous avez le nez qui coule vous ?  Alors… comme les blondes obtiennent toujours ce qu’elles veulentemoticone ils m’ont donner le certificat d’adoption, des médicaments et voilà le chat roux en route pour la maison le soir de la découverte de la mort de Sucha ! 

Ouf… il a fait des pipis … nous avons dû l’enfermer avec une litière pour qu’il comprenne bien a quoi ça sert… ensuite il a été tellement malade que je pensais qu’il allait mourir !  Une grippe de chat c’est pas drôle du tout, il avait les yeux collés de sécrétions, il ne pouvait presque pas respirer et il faisait des ¨atchoum¨continuels … en quarantaine dans une chambre sans meuble au sous-sol… il a traversé les 3 premières semaines.  Il était si maigre, que nous l’avons nourrit avec de la bouffe de chiots (il mange encore de la bouffe de chiots) …

Ah! je vous évite les autres petites folies qu’il nous a faites.  Renverser des pots de fleurs, mordiller les plantes, me prendre les lunettes du nez pour partir avec, sauter sur mes pieds dans le bain sans avoir peur de l’eau, boire aux robinets (et oui, de là j’ai réalisé que les chats de gouttières devaient boirent aux gouttières justement !… un pipi sur le lit de Marc-André (une seule fois… je pense parce-que Marc-André l’a emmerdé), il aime les olives vertes et comme le juif errant Melmoth, Alexandre notre intello l’a baptisé.  Melmoth Lamothe-Roy.  Il est super affectueux, opéré, vacciné et nous avons fait de lui un chat de luxe.  Voyez sa photo !

Maudite marde blanche !

Classé dans : La vie — 13 avril, 2007 @ 2:34

Un de mes ami Alsacien nous a apporté un jour… une blague rédigée à la québécoise dont le titre était : Maudite marde blanche!  Aujourd’hui, le 12 avril, il est vrai que de voir tomber des flocons de neige n’a rien de poétique !!!!!!!!!!  En plus, il fait froid, le vent nous souffle aux oreilles et nos mises en pli prennent le bord malgré le grand soin matinal que nous nous avons pris pour nous coiffer !  Oui, de la marde blanche ! Par chance, elle ne colle pas et fondra à vue d’oeil mais franchement… allez-vous nous foutre la paix avec la neige!  Vivement le soleil afin que nous puissions ranger nos laines, nos mitaines et nos manteau d’hivers!  En fait j’ai joué aux fous avec mes bottes d’hivers qui ne savent plus sur quels pieds danser !  Je les ai oublié au bureau, reprises aux pieds, rangés dans le sous-sol derrière la fournaise et up! je suis allée les re-chercher car il neige encore maudite marde!  Même les bourgeons sont découragés, ce matin j’entendais leurs gémissements… ils ont remis leurs têtes en veilleuse enveloppées comme des religieuses.  Et pendant ce temps… les glaciers fondent, les pingouins sont au soleil et ne comprennent plus rien.  L’un dit à l’autre: Qu’est-ce que c’est que ce temps chaud, ce soleil sur notre peau ?  Je ne sais pas maudite marde !!!!!!!! 

Ma meilleure amie Gâteau !

Classé dans : La vie — 5 avril, 2007 @ 1:01

Je dois vous parler de ma meilleure amie Gâteau, également apellée: Vielle lasagne pourrie !  Non, c’est pas un joke.  C’est vrai comme je suis là à vous écrire.  Nous nous fréquentons depuis l’âge de 11 ans.  À 11 ans j’étais mal habillée, je ne ¨matchais¨pas mes couleurs et c’est ma chum Lise, surnom: Gâteau, qui m’a fait réaliser que je devais tenir compte des couleurs qui allaient ensemble pour m’habiller.  Coupe de cheveux démodé, petite culotte avec des gros élastiques à la taille, de l’eau dans ma cave.  J’étais belle à voir.  Elle ma Gâteau, elle portait le ceinturon, en macramé-mode comme celui utilisé pour les jardinières et ses couleurs ¨matchaient¨à ravir !  J’en aurais long à vous raconter sur notre amitié !  En bref, Dieu a été bon pour moi car il m’a envoyé une amie en or, une oreille attentive, une femme évoluée et évolutive, un diamant d’amie de fille.  Merci d’être mon amie ma belle Gâteau, je t’aime pour la vie ! 

P.S. Je ne voulais pas t’inviter trop vite sur mon blog car je voulais qu’il y ai quelques articles avant tu comprends car toi je suis certaine que tu vas mettre des commentaires.  Merci de venir me lire régulièrement.  C’est à cause d’une autre amie, Marie-Christine, que j’ai commencé mon blog.  Elle m’a fait réaliser que j’aime écrire (comme mon fils, ma grenouille verte) et je me suis lançée tête la première.  

My best-friend Sue !

Classé dans : La vie — 5 avril, 2007 @ 12:52

p1150010.jpg

I’m the blond, she’s the brunette …  

Did I tell you that I have a best-fiend called Sue ?  She is a beautiful woman, a mother, a hard-worker and among everthing she is a wonderful English friend of mine.  I hope that she will not be like all of you girls and that she will indeed write some comments on my blog.  A blog without comments is like a sundae without a cherry you know.

Of course, I didn’t want to invite just anyone to come and read me everyday because there is a little bit of me inside every article.  You will get to know me much better and if you come from out of space please do not come and get me while I am sleeping !

123
 

openblog |
Les créations de Neji Hyuug... |
les sapeurs pompiers du loiret |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | apprendre à écrire l'arabe
| Nouvelle Génération
| Malegria